logo chercheur d'or

Comment faire alors pour en récupérer ?

Orpailler est par définition : l'exploitation artisanale des sables alluvionnaires par lavage, afin de récupérer des particules (poudre, paillettes, pépites) d'or natif . Le maniement de la batée est un apprentissage long et délicat mais à la portée de tous avec de la patience et de la rigueur. La batée conique étant l'outil très utilisé par les orpailleurs avancés, voilà une explication de son maniement.

Cette leçon reposant sur 5 mouvements continus peut intéresser les néophytes qui souhaiteraient s'essayer seuls. (Attention, pour les au tres outils, le maniement s'en approche fortement à l'exception des outils à fond plat ex : pan américain où il n'est pas nécessaire de faire de mouvement rotatif, mais un va et vient).

Remplir 5 à 10 kg de matériaux (tout venant; cailloux, mousse, glaise...):
Laver et enlever les gros cailloux.
1. Débourber : mettre les matériaux en les malaxant, en suspension dans l'eau (2 fois+), bien diluer les glaises.
2. Secouer la batée ou le pan d'avant en arrière puis de droite à gauche. Ainsi les parties lourdes commencent à descendre dans le fond.
3. Laver : imposer un mouvement elliptique lent et régulier au fil de l'eau avec une entrée d'eau régulière et en face une sortie d'eau. Faire un tour complet à l'intérieur créant ainsi une mise en vitesse entraînant les matériaux et minéraux les plus légers sur le bord ; ils seront évacués à l'extérieur avec la sortie d'eau ... et ainsi de suite jusqu'à élimination complète des alluvions les plus légères.

Renouveler les opérations 1 / 2 / 3 à l'identique aussi longtemps que nécessaire jusqu'à arriver au fond de la batée et voir apparaître les sables et minéraux lourds (concentrés souvent très foncés).

Le concentré (fond de batée) sera récupéré, séché et trié ensuite hors site... à moins que les paillettes soient suffisamment grosses pour les récupérer (avec le doigt bien sûr) sur place et les mettre dans un tube. Quant à la fabuleuse pépite, pourquoi pas !!!

technique batée